• »
  • Mnong Gar - Programme Note

Mnong Gar

Quand je commence à faire mes études de gamelan je suis fasciné par les origines mysterieuses de cette musique et je me mis à faire des recherches sur les idiophones métalliques de l'Asie de sud est (la musique du gamelan on entend le plus souvent à Bali est une création du Xxème siècle).

Un jour je trouve par hasard un vieux disque vinyl de musique vietnamienne du "Mnong Gar", un peuple proto-indochinois, enregistré par l'anthropologue Georges Condominas, qui s'installe dans un village de population mnong gar, au centre du Vietnam, c'est avec un désir d'immersion complète.

Il entend dépasser une certaine ethnographie indochinoise, œuvre de missionnaires ou d'administrateurs à laquelle ont manqué l'expérience d'une intimité et les méthodes que réclame une démarche professionnelle.

Pour lui, partager le quotidien des villageois est la condition nécessaire; analyser le plus fidèlement possible la vie sociale dans ses multiples dimensions, à l'aide de techniques d'enquête éprouvées, devient l'objectif.

Il s'agit de « participer à la vie d'un village pendant un an au moins, de façon à suivre le déroulement d'un cycle agraire en son entier ». Cette expérience est documenté dans ses deux livres: "Nous avons mangé la forêt" (1954) et "L'Exotique est quotidien" (1965).

En écoutant ce disque j'étais étonné par la beauté de cette ancienne polyphonie de gongs plats, joués en cercle ou en procession.

Cette composition ne s'inspire pas directement de cette musique, sauf un peu dans ses complexités rhythmique, mais c'est plutôt un hommage à Condominas, ce grand ethnologue français, anticolonialiste, qui a farouchement dénoncé le gouvernement des Etats-Unis devant une commission de l'ONU pour son rôle dans l'ethnocide des Mnong Gar pendant la guerre de Vietnam.

L'oeuvre est dédié au duo Sadhana.